Aller au contenu principal

Test de Richmond

Test de Richmond

Le sevrage tabagique nécessite une prise en charge globale, prolongée dans le temps, et parfaitement structurée.

L’intervention du médecin, ou prescripteur de substituts nicotiniques, doit comporter une phase de préparation du fumeur, de sevrage ou réduction du tabagisme, et de suivi après arrêt du tabac. Les éléments principaux sur lesquels doit porter l'évaluation initiale sont le niveau de dépendance physique, de motivation à l'arrêt et l'existence de troubles anxio-dépressifs.

Le test de Richmond évalue le niveau de motivation à l’arrêt du tabac en 4 questions et définit 4 niveaux de motivation : insuffisante, moyenne, bonne ou très bonne.
Il est par ailleurs essentiel que le professionnel de santé augmente et maintienne la motivation du fumeur ou patient tout au long de son parcours vers l’arrêt du tabagisme.

Le test de Richmond est validé en France.

Telechargez, partagez et imprimez librement ce document PDF