Aller au contenu principal

Outil tests Fagerström

Outil tests fagerstrom

La dépendance au tabac est multiple :

  • fumer une cigarette entraîne un rituel de gestes automatiques et répétitifs associé à des circonstances particulières (plaisir, réponse au stress, stimulation intellectuelle, soutien pour le moral, besoin du geste de convivialité). Il s'agit de la dépendance psychologique et comportementale.
  • le besoin de l'organisme en nicotine est dû aux effets de cette substance sur le système nerveux central. Il s'agit de la dépendance physique ou pharmacologique. La non-satisfaction de ce besoin entraîne une sensation de manque. Les substituts nicotiniques visent à traiter cette dépendance et les manifestations associées.

Afin d'évaluer le niveau de dépendance physique, le test de Fagerström est recommandé par les autorités de santé et les sociétés savantes. Le test de Fagerström en six questions est complet, et à privilégier.
 
Interprétation test en 6 questions :

  • SCORE DE 0 À 2 : Le sujet n’est pas dépendant à la nicotine. Il peut arrêter de fumer sans avoir recours à des substituts nicotiniques. Si toutefois le sujet redoute l’arrêt, vous pouvez lui apporter des conseils utiles de type comportementaux (jeter les cendriers, boire un verre d’eau…). 
  • SCORE DE 3 À 4 : Le sujet est faiblement dépendant à la nicotine. Il peut arrêter de fumer sans avoir recours à un substitut nicotinique. En cas de manque ou de difficultés passagères (irritabilité, manque, envie très forte…) vous pouvez éventuellement lui conseiller de prendre un substitut nicotinique par voie orale (comprimé à sucer, gomme à mâcher, comprimé sublingual…). Si le sujet redoute l’arrêt, un conseil avec un professionnel de santé peut s’avérer utile.
  • SCORE DE 5 À 6 : Le sujet est moyennement dépendant. L’utilisation des traitements pharmacologiques de substitution nicotinique va augmenter ses chances de réussite. Vos conseils seront utiles pour l’aider à choisir la galénique la plus adaptée à son cas.
  • SCORE DE 7 À 10 : Le sujet est fortement ou très fortement dépendant à la nicotine. L’utilisation de traitements pharmacologiques est recommandée (traitement nicotinique de substitution en première intention, ou varenicline ou bupropion LP en deuxième intention). Ce traitement doit être utilisé à dose suffisante et adaptée. En cas de difficulté, orienter le patient vers une consultation spécialisée.

 
Interprétation test en 2 questions :

  • SCORE DE 0 À 1 : Le sujet n’est pas dépendant à la nicotine. Il peut arrêter de fumer sans avoir recours à des substituts nicotiniques. Si toutefois le sujet redoute l’arrêt, vous pouvez lui apporter des conseils utiles de type comportementaux (jeter les cendriers, boire un verre d’eau…). 
  • SCORE DE 2 À 3 : Le sujet est modérément dépendant à la nicotine. L’utilisation des traitements pharmacologiques de substitution nicotinique va augmenter ses chances de réussite. Vos conseils seront utiles pour l’aider à choisir la galénique la plus adaptée à son cas. 
  • SCORE DE 4 À 6 : Le sujet est fortement ou très fortement dépendant à la nicotine. L’utilisation de traitements pharmacologiques est recommandée (traitement nicotinique de substitution en première intention, ou varenicline ou bupropion LP en deuxième intention). Ce traitement doit être utilisé à dose suffisante et adaptée. En cas de difficulté, orienter le patient vers une consultation spécialisée.

Telechargez, partagez et imprimez librement ce document PDF